les racines et l'esprit

loïc de trigon

la blessure d’un mot n’est soignée que par le mot d’amour qui pardonne.

entre les racines et l'esprit coule la vie.

 

 

 

Oh, toi le passant,

Si tu marches sur mon chemin,

Il te faut savoir

Que depuis la nuit des temps,

Les racines sans l'esprit,

N'ont jamais donné à l'arbre,

Fruits nourrissants.

 

Maintenant que tu es là, passant,

Apprends à goûter

Ce que l'arbre a donné

Aux mots que tu liras.

 

Tu les aimeras ou les détesteras.

 

Saches que pour moi, l'important

C'est qu'ils ne te laissent point indifférents.

 

loïc

 

Poterne du château d'Outrelaise, Calvados (1584-1620) et chapelle funéraire (1605-....) de Pierre le Marchant, seigneur de Saint Manvieu (Calvados)

 

 

 

 

 

 

© loïc de trigon - tous droits réservés - reproduction interdite - 2014