accueil

loïc de trigon

la blessure d’un mot n’est soignée que par le mot d’amour qui pardonne.

Morlaix, la porte Notre-Dame, dessin de Paul de Trigon

 

Pêcheur Breton, dessin de Jean de Trigon

 

Tic, tac...

Tac, tic...

Le temps s'arrête,

Les pieds se délassent,

Les lacets sont dénoués,

Les soucis se prélassent.

La journée sera belle.

 

 

 

© loïc de trigon - tous droits réservés - reproduction interdite - 2014